3.0.1" />
Unsri Heimet

Unsri Heimet – do sin m'r d'heim ! Das Elsass, unsri Heimet !

La manifestation de Strasbourg vue par TVLibertés

Posted on décembre 17th, 2014 by Klapperstein

La manifestation de Strasbourg vue par TVLibertés, avec notamment les interviews de Denis Lieb (ancien conseiller général), Jean-Philippe Maurer (conseiller général du Bas-Rhin), Georges Schuler (maire de Reichstett), Andrée Munchenbach (adjointe au maire de Schiltigheim, présidente d’Unser Land).

Manifestation du 30 novembre : le bluff a échoué

Posted on novembre 29th, 2014 by Klapperstein

Face au réveil identitaire alsacien de ces dernières semaines et aux différentes manifestions qui en ont résulté, les autorités républicaines ont tenté un coup de bluff en contraignant par des procédés lamentables les organisateurs inexpérimentés de la manifestation de demain à annuler la manifestation. Leur bluff à échoué puisque le conseiller général Christian Chaton a immédiatement affirmé qu’il serait présent dimanche à Colmar quoi qu’il arrive et qu’Unser Land a pris la responsabilité de maintenir la manifestation en déclarant : « L’État a volé le droit au peuple alsacien de s’exprimer démocratiquement sur cette réforme. Rien ni personne ne nous empêchera de manifester pour faire valoir les droits du peuple alsacien. »

Suite à la déclaration d’Unser Land, les réseaux sociaux, dans un premier temps versatiles, ont immédiatement repris de plus bel leurs appels à manifester dimanche à Colmar. Comme tentative d’intimidation réussit, on a effectivement déjà vu beaucoup mieux ! Le pouvoir parisien avait pourtant mis le paquet pour intimider les Alsaciens. En effet, Laurent Lenoble, directeur de cabinet du préfet du Haut-Rhin déclara : « qu’en l’absence désormais de manifestation déclarée, « toutes les personnes qui viendront manifester dimanche ne seront plus dans la légalité » et pourraient relever du « délit d’attroupement, puni de six mois d’emprisonnement ».

Or cette affirmation est factuellement fausse puisqu’en cas de manifestation interdite ou non déclarée, ce sont les organisateurs ou les personnes appelant à manifester qui peuvent éventuellement être dans l’illégalité, mais en aucun cas les manifestants eux-mêmes ! Les propos tenu aujourd’hui par Christian Chaton le confirme : « Les délais sont donc trop courts pour que je fasse une nouvelle déclaration pour demain 15H. Cependant nous pourrons nous rassembler place de la Gare comme prévu à partir de 15H. Les forces de l’ordre seront présentes pour assurer la sécurité des biens et des personnes. Sur place, avec les autres élus, je serai en contact direct avec le Directeur de Cabinet du Préfet, qui sera présent, afin de coordonner le rassemblement avec les forces de l’ordre de façon à ce que tout se passe bien. Par ailleurs un ami avocat me fait savoir à l’instant que la manifestation initialement déclarée est réputée autorisée, malgré l’annulation des organisateurs, sauf décision expresse d’interdiction, ce qui n’est pas la cas. Nous avons donc le droit avec nous. Conclusion : plus que jamais nous vous attendons nombreux demain à Colmar ! »

Laurent Lenoble (dont L’Alsace a complaisamment retransmis les propos) a donc bien délibérément menti aux Alsaciens dans le but de les contraindre de ne pas manifester leur opposition à la disparition de leur région. Ce qui est gravissime, étant donné les fonctions qui sont les siennes ! Et comme les préfets et leurs directeurs de cabinet ne sont rien d’autres que des courroies de transmission du pouvoir républicain, il est plus que probable que les mensonges de monsieur Lenoble soient la conséquence de consignes venues directement de l’Élysée ou de Matignon. Et il est bien probable que le comportement lamentable de la préfecture dans cette affaire ne fasse que renforcer la contestation alsacienne d’une réforme qui est spoliatrice d’un point de vue économique et totalement illégitime d’un point de vue historique. Et ce, sans parler de son aspect antidémocratique, un tel bouleversement de l’organisation territoriale ne pouvant se concevoir dans un pays qui se veut démocratique sans référendum.

C’est maintenant aux Alsaciens de manifester demain après-midi à Colmar leur volonté de cesser d’être des victimes consentantes de la République Française. Et cela, en toute légalité ! UH

Le temps où l’Alsace baissait les yeux devant Paris est révolu

Posted on novembre 29th, 2014 by Klapperstein

Le combat politique n’est pas une partie de plaisir et il y a toujours un prix à payer pour être libre. Visiblement, la Préfecture aux ordres de Valls a tenté d’intimider les organisateurs de la manifestation de dimanche pour nous priver de notre droit légitime à nous exprimer et à dire notre refus de la liquidation de l’Alsace.

Alors quoi? Il suffirait que le Préfet fronce des sourcils pour que tout le monde rentre bien sagement chez soi ?

Si nous avons un minimum de dignité et de conscience de ce que nous sommes, nous serons dans la rue dimanche, Alsaciens d’origine ou d’adoption, pour dire sans haine ni violence que nous voulons avoir notre mot à dire sur le devenir de notre région, et que le temps où l’Alsace baissait les yeux devant Paris est révolu. Je me mettrai en contact demain avec la Préfecture.

Quoi qu’il arrive, avec ou sans autorisation de Valls, je vous demande de venir manifester comme prévu dimanche 30 novembre place de la Gare à Colmar à partir de 15h.

Christian Chaton
Conseiller Général du Haut-Rhin

Quelle : Facebook Christian Chaton

__________________________________________________

Les froncements de sourcils du préfet n’ont manifestement pas réussi à apeurer les défenseurs de l’Alsace. Venez nombreux demain, c’est le moment ou jamais d’affirmer ce que nous sommes et de défendre nos droits ! Fer’s Elsass, alli ùf Kolmar ! UH

Sonntag, 23.November : fer’s Elsàss, noch a mol alli ùf Strossburi

Posted on novembre 20th, 2014 by Klapperstein

Les manifestations spontanés de hier après-midi ont mobilisés plus de 200 Alsaciens à Mulhouse, Colmar et Strasbourg. Nous devons être et nous serons beaucoup plus nombreux dimanche à Strasbourg. Face aux évènements actuels, les Alsaciens perçoivent de mieux en mieux le véritable visage de la République Française. Le réveil identitaire alsacien ne fait que commencer. Màche mit ! Et surtout n’oubliez pas de rigoler. Quoi qu’il arrive, on va bien se marrer !

Warum, warum, warum, warum ?

Posted on juillet 6th, 2012 by Klapperstein

Pressemitteilung Les parents d’élèves des vallées de la Thur et de la Doller ont décidé d’entrer en résistance!

Pourquoi l’Éducation Nationale refuse-t-elle de reconnaître la demande de près d’une centaine d’enfants inscrits en voie bilingue dans la vallée de Saint Amarin auxquels s’ajoutent plus d’une vingtaine dans la vallée de la Doller ? Le courrier daté du 4 juillet de l’Inspection d’Académie ne répond pas à leurs attentes :
Une seule classe bilingue à Saint Amarin ne suffira jamais à accueillir plus d’une centaine d’enfants déjà inscrits.

Pourquoi faut-il « maintenant que l’école est finie»  et que la plupart des familles sont parties en vacances, reprendre les inscriptions à zéro avec un préavis de moins de 24h ?
Il y a vraiment de quoi s’interroger sur la légitimité des méthodes employées par l’Inspection d’Académie : si on voulait réduire le nombre d’inscrits et empêcher l’ouverture des 5 sites bilingues demandés, on ne s’y prendrait pas autrement.

Les parents d’élèves d’Alsace APEPA, ELTERN ALSACE et UNAAPE-APAHR refusent la décision unilatérale d’un autre âge imposée par le RECTORAT de l’Académie de Strasbourg !
Les parents des vallées sont en colère car cela fait 20 ans qu’ils attendent l’ouverture de ces sites.
Aujourd’hui la confiance est rompue. La limite du tolérable a été dépassée !

Qu’avons-nous constaté durant toute l’année scolaire écoulée ? Rien, aucune étude d’ouverture de nouveaux sites bilingues comme le prévoyait la Convention Quadripartite.
Les parents écrivent et téléphonent mais leurs courriers et leurs appels restent sans réponse de l’administration qui se mure dans un silence et un autisme scandaleux.

Alors qu’il était prévu dans la Convention signée par les plus hautes autorités de l’État et des collectivités alsaciennes, plus de 25 nouveaux sites bilingues par an, l’Éducation Nationale cherche manifestement à étouffer la demande existante.
Pourtant les collectivités injectent chaque année plus d’un million d’euros par département pour développer l’enseignement bilingue. Les moyens financiers sont là !
Par ailleurs, 10 nouveaux enseignants d’allemand « néo-stagiaires»  ont été reçus à l’IUFM de Colmar au concours spécial en ce moins de juin 2012. Les moyens humains sont donc là !

Dans le Bas-Rhin, il y aura 5 ouvertures nouvelles à la rentrée, le Rectorat ne veut ouvrir qu’une seule malheureuse petite classe à la rentrée dans le Haut-Rhin !
C’est inacceptable, tout le monde en conviendra.

Le nombre d’inscrits comptabilisé par l’Éducation Nationale est suffisant pour ouvrir 5 sites :
- à MOOSCH, où il y a plus de 25 enfants inscrits permet enfin l’ouverture de la 3ème classe qui sera bilingue !
- dans le RPI de STORCKENSOHN-URBES-MOLLAU, où il y en a 21 !
- à SAINT AMARIN, il a été comptabilisé 28 enfants !
- à ODEREN, il y en a plus de 20 !
- dans le RPI de KIRCHBERG-WEGSCHEID-SICKERT, il y en a 19 parmi une classe de 32 enfants !

Tous veulent avoir accès à l’enseignement bilingue à parité horaire 12h/12h, dans leur commune de résidence : c’est normal puisqu’ils sont nombreux !
Leur refuser aujourd’hui les 5 ouvertures, c’est bafouer leurs droits les plus élémentaires de l’éducation qu’ils souhaitent pour leurs enfants.

Tout le monde sait que l’on ne peut entrer en classe bilingue qu’à 3, 4 ou 5 ans. Les parents d’élèves dont les enfants sont nés en 2007, savent que c’est leur dernière chance.
Si leurs enfants ne peuvent pas entrer en maternelle bilingue à cette rentrée, ce sera trop tard ensuite.

Les parents d’élèves sont en colère à l’égard des décisions arbitraires prises par le Rectorat : Ils ont décidé de venir demain manifester devant l’école maternelle de Saint-Amarin à 14h00.
Merci de venir nombreux les soutenir !

Thomas GOEPFERT, Vice Président pour le Haut-Rhin (5 juillet 2012)

Quelle : APEPA

Elsasser Owà : E Elsasser uf Paris

Posted on décembre 2nd, 2010 by Unsri Heimet !

E Reis uf Paris… un wàs fer e gelungeni Reis ! Erzählt vun Jean-Louis Barthel üs Skt. Amarin

MENU

M'R EMPFHELE

Copyright © 2009 Unsri Heimet. Theme par THAT Agency propulsé par WordPress.