3.0.1" />
Unsri Heimet

Unsri Heimet – do sin m'r d'heim ! Das Elsass, unsri Heimet !

Zwangfusion : die Republik wird sich niemals verändern

Posted on juillet 26th, 2014 by Klapperstein

A l’occasion de la fusion à marche forcée des régions françaises, la République poursuit son œuvre de destruction de la langue, de la culture et de l’identité alsacienne, celles-ci étant fortement tributaires d’un cadre politique alsacien favorable à leur préservation et à leur émancipation. UH

_______________________________________________

Quelle : Land un Sproch (07/2014)

Sprachpolitik : die Republik wird sich niemals verändern

Posted on juillet 26th, 2014 by Klapperstein

Quelle : Land un Sproch ( 07/ 2014)

______________________________________________

Jacques-Pierre Gougeon, le nouveau recteur de l’Académie vun Strossburi, était sensé être bien plus favorable à l’enseignement de la langue allemande en Alsace que son prédécesseur. C’est pourtant manifestement loin d’en être le cas.

Tant que l’enseignement en Alsace dépendra de Paris et non pas des Alsaciens eux-mêmes, une renaissance de notre langue à travers une politique scolaire volontariste demeurera on ne peut plus hypothétique.

Nous rappelons que pour pouvoir renaître de ses cendres auprès des jeunes générations et avoir la place qui devrait être la sienne dans la société alsacienne, unsri Muttersproch a indispensablement besoin de deux choses : d’un enseignement scolaire précoce et continu, et d’être reconnu comme langue co-officielle en Alsace avec toutes les conséquences pratiques que cela implique. UH

Wird zuviel fürs Elsässerdeutsch unternommen ?

Posted on novembre 22nd, 2010 by Klapperstein

Immer wieder wird behauptet, die Elsässer selbst seien gegen den Gebrauch ihres Dialektes und des Hochdeutschen.

On entend toujours des gens affirmer que les Alsaciens seraient opposés à l’emploi du dialecte alsacien et de l’allemand standard.

Wir erinnern an zwei Umfragen, die in den letzten eineinhalb Jahren von den wahrlich nicht als regionalistisch verdächtigen Dernières Nouvelles d’Alsace durchgeführt worden sind, und deren Ergebnisse wir einem von Heimatsproch und Tradition an den Präsidenten des Regionalrates, Philippe Richert, am 9. Juni 2010 adressierten Brief entnommen haben.

Les résultats de deux sondages récents effectués par un journal qu’on ne peut pas soupçonner de  » tendances régionalistes « , à savoir les D.N.A., ont été adressés par la revue Heimetsproch un Tradition dans son numéro du 9 juin 2010 à M. Philippe Richert, président du Conseil Régional.

1. Am 15. April 2010 (d.h. vor vier Monaten) wurde die Frage « Sind Sie der Meinung, daß ZU VIEL für die Renaissance des Dialekts getan wird? » wie folgt beantwortet:

- Es wird nicht genug unternommen: 57%

- Genau richtig: 25%

- Es wird zuviel unternommen: 15%

- Keine Meinung: 2%

Le 15 avril 2010 ( il y a quatre mois ), à la question : « N’est-on pas en train d’en faire TROP pour la revitalisation du dialecte ? » ont répondu

- on n’en fait pas assez : 57%

- pensent qu’on fait ce qu’il faut : 25%

- on en fait trop : 15%

- sans opinion : 2%.

2. Am 2. März 2009 (d.h. vor 18 Monaten) wurde folgende Frage gestellt: « Handelt es sich um Diskriminierung, wenn man von einem Stellenbewerber verlangt, Elsässisch zu sprechen? ». Antwort:

- NEIN, ich denke nicht: 61%

- JA, ich bin dieser Meinung: 36%

- Keine Meinung: 1%

Die große Mehrheit war also gegen die HALDE, die verbieten lassen wollte, daß Dialektkenntnisse als Einstellungsvoraussetzung gelten können.

Le 2 mars 2009 ( il y a 18 mois ), à la question : « Pensez-vous que demander à un candidat à l’embauche de parler l’alsacien est discriminatoire ? » ont répondu

- NON, je ne le pense pas : 61%

- OUI, je le pense : 36%

- Sans opinion : 1%

La grande majorité donc désapprouvait l’opinion de la HALDE qui prétendait interdire que la  condition préalable à l’obtention d’un emploi soit la connaissance du dialecte alsacien.

Sie, lieber Leser, liebe Leserin sind also nicht allein: Die große Mehrheit der Elsässer (über 80%) ist  der Meinung, es würde nicht genug oder gerade genug für die Wiederbelebung des Dialekts unternommen, und über 60% der Elsässer sind der Meinung, daß es zulässig ist, von einem Stellenbewerber Elsässischkenntnisse zu verlangen.

Vous qui lisez ces informations et qui vous sentez Alsaciens, vous n’êtes donc pas tout seuls : la grande majorité des Alsaciens ( plus de 80% ! ) pense qu’on ne fait pas assez – ou  tout juste assez – pour  soutenir un retour du dialecte, et 60% pensent qu’il est normal d’exiger d’un candidat à un emploi en Alsace qu’il ait des connaissances en dialecte alsacien.

Quelle : Newsletter Zweisprachigkeit n°2

Land un Sproch Nr. 175

Posted on août 31st, 2010 by Unsri Heimet !

Au sommaire de ce 175ème Land un Sproch (August – September 2010)

Interview: L’Ecomusée se dévoile

Valeurs du bilinguisme

La Toponymie, noyau dur d’une langue/Zu den zweisprachigen Namen der Strassen und Ortschaften

Ein Gespräch mit Philipp Beyer

Le Komplott-Prozess de Colmar (1929)

Leo Schnug, Hebel und das Elsass, das Summerlied in Ohlungen

MENU

M'R EMPFHELE

Copyright © 2009 Unsri Heimet. Theme par THAT Agency propulsé par WordPress.