3.0.1" />
Unsri Heimet

Unsri Heimet – do sin m'r d'heim ! Das Elsass, unsri Heimet !

Hansi-Museum ab 2015 in Colmar

Posted on octobre 22nd, 2014 by Klapperstein

Der Colmarer Stadtrat hat entschieden, ein Hansi-Museum ab dem kommenden Frühjahr in der oberelsässischen Bezirkshauptstadt zu eröffnen, das auf 700 qm dem berühmten Deutschenhaßer und Nestbeschmutzer Jean-Jacques Waltz – genannt Hansi – gewidmet wird. (Quelle : Hytt Morje )

Les « Boches » : caricatures de Hansi

D’r Colmarer Stadtrat het entschiede, e Hansi-Museum ab dem kummende Früehjohr in d’r owerelsassischen Bezirkshauptstadt züe eröeffne, wo uf 700 m² dem berüehmte Ditschenhaßer un Neschtbeschmutzer Jean-Jacques Waltz – g’nannt Hansi – g’widmet word. (Quelle : Elsasser Zittung)

Verbundene Artikel : Jean-Jacques Waltz und Joseph Rossé – zwei Schicksale im Elsass

[Neu] HEB’DI

Posted on janvier 19th, 2011 by Unsri Heimet !

Heb’di, l’hebdo alsacien  qui ose, devient menso. 2,50€. Prima !

HEBDI

Du plus vrai et du plus pur amour

Posted on novembre 5th, 2010 by Klapperstein

La France se meurt doucement et, le 11 Novembre approchant, et il est certainement intéressant à travers une citation grandiloquente et étrangement tragi-comique datant de 1921 , de porter un éclairage sur les réalités de l’annexion du Reichsland Elsass-Lothringen par la France, et notamment  sur l’atmosphère qui régnait à l’époque en Alsace. Et cela afin de mettre en évidence la nature burlesque et tronquée  de la grande fable de l’Histoire de France en Alsace, fable  malheureusement toujours présente  sur nos écrans de télévisions, dans les Alsatiques et les Schulbücher de nos enfants. Place donc, au poète :

«  La question alsacienne et lorraine est tranchée; les journées glorieuses du 22 novembre 1918 l’ont démontré de la façon la plus éclatante: jamais peut-être, sous notre ciel d’azur, la joie ne déferla en vaques d’aussi fol enthousiasme.Lors de sa venue à  Strasbourg, le Président Poincaré prononçait sur la place Broglie, pavoisée et vibrante, ces paroles mémorables: » le Plébiscite est fait!  » Il ne se trompait pas : dans les bras de la Mère-Patrie, de la France enfin retrouvée, l’Alsace-Lorraine se blottissait, émue et frémissante du plus vrai et du plus pur amour; laissant enfin déborder son coeur si longtemps comprimé, goûtant une joie surhumaine, elle se donnait toute, à jamais, en un serment mêlé des larmes du bonheur, à celle pour qui elle avait si longtemps souffert. »   gggggggggg ggggggggggggggggggggggggggggggggggggggggggggggggggggggggggggggggggggg

ddddddddddddddddddddddddddddhhhh fffJules Weill, L’alsace et les Alsaciens pendant la guerre*,1921.

Par soucis nécessaire de contextualisation, rappelons qu’entre 1918 et 1920, 150 000 Alsaciens-Lorrains ont été expulsés manu-militari, que l’acquisition de la citoyenneté française, (c’est à dire du droit pour les Alsaciens-Lorrains à demeurer dans leur propre pays et d’y avoir des droits) était à la discrétion de l’Etat français via les commissions de triage, et que la liberté d’expression la plus élémentaire qui aurait consisté à  pouvoir être critique ou  réfractaire à la présence française en Alsace -Lorraine n’existait simplement pas. Et c’est dans ce climat d’arbitraire et d’oppression pour le moins assez soutenu qu’on eu lieu les élections de 1919 et la grande parade  républicaine et patriotique du 21 novembre 1918 qui rappelle, ou plutôt qui anticipe avec un quart de siècle d’avance les grandes parades qui fêterons la présence soviétique  en Europe centrale et orientale, et qui étaient elles aussi, ont l’imaginent aisément, autant de plébiscites réalisés avec succès.

Et si le régime républicain français et les régimes soviétiques sont de nature différente, la comparaison entre ces  ferveurs populaires créer artificiellement par les feux croisés de l’intimidation, de la répression et de la propagande n’en est peut-être que plus troublante  et riche de signification. L’optimisme révolutionnaire obligatoire en vigueur dans les  jeunes Républiques Communistes rendant échos à la ferveur républicaine et patriotique des Alsacien-Lorrains, qui  elle aussi  était de rigueur. UH

* L’éditeur est Ernest Finck 27, rue de la Nuée-Bleue, Strasbourg. Nous remarquons que l’actuelle maison d’édition La Nuée bleue, éditeur de Saisons d’Alsace (dirigée par le très cocardier B. Reumaux), spécialisée dans les Alsatiques et appartenant aux DNA , à de qui tenir pour continuer sans relâche à désinformer et à tromper les Alsaciens sur leur propre Histoire.

Au revoir les boches ! Dessin de J-J. Waltz dit Hansi

MENU

M'R EMPFHELE

Copyright © 2009 Unsri Heimet. Theme par THAT Agency propulsé par WordPress.