3.0.1" />
Unsri Heimet

Unsri Heimet – -do sin m'r d'heim ! Das Elsass, unsri Heimet !

André Nisslé – d’ Lehrstuwa Auflage 2012

Posted on octobre 30th, 2012 by Unsri Heimet !

Das Wörterbuch der elsässischen Mundart von André Nisslé mit 127430 Stichwörtern und Ausdrücken auf 970 Seiten ist erscheinen. Es lohnt sich wirklich ! Schade dass, die Übersetzung von Elsässerdeutsch nach Hochdeutsch komplet weggelassen wurde… UH

_______________________________

D’r Verlàg 2012 vum « Wärterbüach » esch ärscheena. Dàs « Wärterbüach » bschteet üss ungfohr hundert un sewanazwàntzigtoisigviarhundert Wärter uff ninhundertsewazig Sitta. Vum Frànzescha zum Elsassischa un vum Elsassischa zum Frànzescha, àwer oi d’Schtätt un d’Därfla vum Owerlànd un vum Unterlànd d’Vornamma ewersätzt. Dàss Büach esch em südliga Neederàlamànischa uffgsätzt. As esch ni vorgschlàga fer 25 euros + 10 euros Mettailung àm Porto.

L’édition 2012 du « dictionnaire français alsacien » est parue. Ce livre de mots est composé d’environ 127430 mots sur 970 pages. Du français vers l’alsacien , de l’alsacien vers le français, mais aussi les villes et les villages du Haut-rhin et du Bas-rhin ainsi que les prénoms traduits. Il est écrit en bas alémanique du sud. Il est proposé au prix de 25 euros + 10 euros de participation aux frais d’expédition (le cas échéant).

Er känna s’ni àschàffa àn da folgenda Àdrassa / Vous pouvez vous le procurer des façons suivantes : par téléphone au : 09 75 26 07 13, par e-mail :  j.acpa@wanadoo.fr, par courrier postal : ACPA André Nisslé 1 rue du Saule 68260 Kingersheim, et dans toutes les bonnes librairies de toute l’Alsace

Quelle :  Association Culture et Patrimoine d’Alsace

Los von Paris

Posted on juillet 17th, 2010 by Klapperstein

Nos amis humanistes rhénans (1) d’Unser Land s’insurgent à juste titre dans le texte ci-dessous de la prochaine loi de finances concocté à Paris avec la complicité désormais proverbiale de nos chers, vraiment trop chers élus du peuple alsacien :

OPINION: L’Alsace sommée de partager ses ressources.

Les centristes de l’UMP se sont réunis il y a quelques jours pour parler, entre autre, de la justice fiscale et à la fiscalité locale. Fabienne Keller, sénatrice de Strasbourg, et Philippe Richert, président de la Région Alsace participaient aux débats.

Au titre de l’équité entre les collectivités locales, les centristes de l’UMP veulent introduire dans la prochaine loi de finances, qui sera votée à l’automne, des transferts de richesse des régions et départements « riches » vers les régions et départements « pauvres ». Ainsi, les collectivités à potentiel fiscal élevé (entendez supérieur à la moyenne…) seraient sommés de transférer une partie de leur richesse vers les collectivités au potentiel fiscal inférieur à la moyenne.

L’Alsace serait l’une des quatre seules régions à devoir reverser une partie de ses richesses outre-Vosges, tandis que Bas-Rhin et Haut-Rhin feraient partis des vingt-cinq départements dans ce cas.

Il est affligeant de constater que l’on continue à considérer l’Alsace comme une vache à lait alors même qu’elle est une des régions où le chômage a le plus augmenté suite à la crise économique. Autant nous ne remettons pas en cause le principe de solidarité entre régions, autant il n’est pas acceptable que ce mécanisme soit mis en œuvre dans les conditions actuelles.

Rappelons aujourd’hui, que la région Alsace ne perçoit elle-même que 10% de ses ressources. Le reste doit être quémandé à l’Etat. De ce fait, ce nouveau prélèvement ponctionnera encore plus les dernières miettes dont disposait la région…

Ce n’est pas en appauvrissant l’Alsace et en freinant son développement dans une phase critique comme nous la vivons que le reste de la France s’en portera mieux.

Évidement, en ce qui nous concerne, nous remettons en cause le principe de solidarité entre les régions, tout comme nous remettons en cause  notre appartenance à la République Française, qui n’a jamais rien apporté de positif à l’Alsace. Surtaxer les Alsaciens (2) est d’autant plus injuste et inacceptable que le coût de la vie en Alsace est plus cher que dans le reste de la France, à commencer par le prix du mètre carré. Le smicard alsacien, qui a déjà plus de mal à se loger et à devenir propriétaire que le smicard français, va ainsi être surtaxé, il l’est déjà mais le sera encore plus, au profit des Français en général, des plus humbles mais aussi des plus riches ! C’est inacceptable et ce n’est malheureusement pas nouveau.

C’est notamment pourquoi les Alsaciens doivent arrêter d’élire des marionnettes aux ordres des partis parisiens qui les représentent  si mal , et réclamer un véritable parlement, qui  lui seul pourra véritablement défendre leurs intérêts. C’est possible et c’est indispensable. Par rapport à nos voisins des cantons de Bâle-Ville (Basel-Stadt) et de Bâle-Campagne (Basel-Landschaft), par rapport à nos voisins du Land Baden-Württemberg nous sommes une région aux institutions ridicules, n’ayant aucun pouvoir décisionnel, un peuple sans droit, ein Volk ohne Zukunft. Combien de temps encore les Alsaciens accepterons d’être les dindons de la grande farce républicaine et de la pseudo démocratie française ?

Les aspirations à une meilleure démocratie, à l’autonomie et à l’indépendance sont légitimes et nécessaire. Also los von Betrügerei und los von Paris ! UH

(1) Le terme humanisme est devenu un incontournable de la langue de bois contemporaine. Dans le dernier numéro du très officiel Haut-Rhin Magazine,  Charles Buttner lui-même déclare être un humaniste rhénan convaincu. Wir gratulieren. (2) La Loi des finances 2011 parle de « quelques dizaines de millions d’euros ». Rien que cela. A quand un fond d’urgence de quelques dizaines de millions d’euros pour l’enseignement de notre Muettersproch en Alsace ?

MENU

M'R EMPFHELE

Copyright © 2009 Unsri Heimet. Theme par THAT Agency propulsé par WordPress.