3.0.1" />
Unsri Heimet

Unsri Heimet – do sin m'r d'heim ! Das Elsass, unsri Heimet !

Strossburi…mer komm

Posted on mars 12th, 2015 by Klapperstein

Une manif place Kléber contre la fusion

Un rassemblement, suivi d’un défilé, se tiendra le samedi 14 mars à Strasbourg pour dénoncer la création de l’Alca.

Ils refusent de ne plus battre pavillon Rot un Wiss et veulent continuer à contrer la fusion programmée de l’Alsace avec la Lorraine et la Champagne-Ardenne. A l’initiative des collectifs «Ma terre, ma vie, mon Alsace», «Alsaciens réunis» et «Elsass non-fusion», un rassemblement en opposition à la réforme territoriale est organisé le samedi 14 mars, de 10h à 14h, place Kléber à Strasbourg.

«Notre objectif est de mettre tous les moyens en oeuvre pour empêcher la création de cette grande région. Nous allons donc profiter de cette manifestation pour faire signer un maximum de pétitions “Alsace, retrouve ta voix”», explique Roger Christlen, l’un des initiateurs du rendez- vous. Pour rappel, cette pétition lancée en février par la Fédération démocratique alsacienne vise à réunir quelque 127000 signatures, avant le 31 mars, pour obliger le Conseil régional à se prononcer sur l’organisation d’un référendum autour de l’expérimentation d’une «nouvelle organisation territoriale propre à l’Alsace».

Histoire d’attirer des signataires, plusieurs artistes, dont Robert Franck Jacobi, se relayeront sur une scène montée spécialement au coeur de la place Kléber. «Si des musiciens veulent jouer, ils sont les bienvenus à la condition d’être des défenseurs de l’Alsace et d’être en accord avec les termes de notre pétition», pointe Roger Christlen avant de préciser qu’à l’appel d’un autre collectif un défilé anti-fusion prolongera le rassemblement. Il s’élancera à 14h de la place Kléber pour rejoindre l’hôtel du préfet», place du Petit- Broglie.

Quelle : ami-hebdo.com

Unsere Farben zeigen und Freiheit fordern : Elsass frei !

Posted on février 23rd, 2015 by Klapperstein

Nos 20 000 nouveaux autocollants ELSASS FREI sont enfin arrivés. Ils sont en vente à prix coûtant in unser Lädele pour 3€ les 100. Ohne Frankreich in die Zukunft : Elsass frei !!!

Jetzt kaufen in unser Lädele

Wo Recht zu Unrecht wird, wird Widerstand zur Pflicht

Posted on décembre 19th, 2014 by Klapperstein

Radars aux couleurs anti-fusion dans la région de Mulhouse

Des adversaires de la très grande région s’en prennent aux radars qui sont repeints en rouge et blanc, dans le sud du Haut-Rhin, notamment dans la région de Mulhouse.

Sur la RD 430, dans le Haut-Rhin, le radar situé à proximité de Wittenheim a été repeint en rouge et blanc (Rot un Wiss),  a pu constater un journaliste des DNA. Plusieurs autres radars, au moins quatre, de l’agglomération de Mulhouse et du sud du Haut-Rhin ont subi le même sort.

Les radars comportent pour certains l’inscription « EL » pour « Elsass Frei » et « non fusion ».

Quelle : DNA

_______________________________________

Les journalistes des DNA ne sont pas seulement des propagandistes professionnels, ce sont aussi des marrants. EL peut correspondre à Elsass ou à Elsass-Lothringen, mais certainement pas à Elsass frei, même si le message est à peu près le même ! UH

Facebook Unsri Heimet  (Album 5 photos)

8000 Demonstranten für ein «freies Elsaß» in Straßburg

Posted on décembre 14th, 2014 by Klapperstein

Um die 8000 Menschen haben heute nachmittag in der elsässischen Landeshauptstadt Straßburg an einer erneuten Demonstration gegen die Fusion des Elsaß mit Welschlothringen und der Champagne teilgenommen, die die französische Regierung gegen seinen Willen dem elsässischen Volk aufzwingen will. Der Demonstrationszug ging vom Schiltigheimer Platz bis zum Europaparlament und zurück. Die friedlichen Protestierenden, die Parolen wie «Elsaß frei!» bzw. «Holland démission!» skandierten, lehnen die Zwangsfusion vehement ab. Vor dem Europaparlament übergaben sie der elsässischen EVP-Abgeordneten Anne Sander eine Petition mit 15.000 Unterschriften, die die Abhaltung eines Volksentscheids fordert. UH

Facebook Unsri Heimet – Album 33 photos

Tausende Demonstranten in Mülhausen

Posted on décembre 8th, 2014 by Klapperstein

Manifestation contre la réforme territoriale Des milliers à Mulhouse

Nous sommes plus nombreux qu’à Colmar dimanche dernier et nous le serons encore plus dans quelques jours à Strasbourg »… Les militants d’« Elsassland » ont pris la tête d’un cortège coloré et bruyant, avançant parfois dans un brouillard de fumigènes rouges.

Un cortège bruyant et déterminé a traversé le centre-ville de Mulhouse.

Le cortège était impressionnant, avec sa forêt de drapeaux rouge et blanc et son escorte de motards. Plusieurs milliers de défenseurs de « Elsass frei » se sont ainsi retrouvés dans les rues de Mulhouse, une ville que l’on croyait pourtant la moins alsacienne des villes d’Alsace.

Bien sûr, le chiffre du nombre de participants diverge selon que le comptage se fait par la police ou par les organisateurs. Mais, après l’avant-garde d’une cinquantaine de motos, il y avait bien 2 500 manifestants massés derrière les banderoles.

La grosse caisse d’Elsassland a pris la tête du défilé sans jamais manquer un coup de tambour. Du bruit à la hauteur des slogans plutôt violents qui étaient repris en chœur par la foule : « Unis contre Paris », « Révolution, debout le peuple d’Alsace ! » ou encore… « La France m’a tué ».

En effet, les militants les plus durs avaient pris la tête des opérations, reléguant quasiment au dernier rang la dizaine d’élus qui avaient fait le déplacement autour de Charles Buttner, président du conseil général du Haut-Rhin. Le maire de Mulhouse Jean Rottner, pourtant ardent défenseur de la cause de l’Alsace unie, s’était fait remarquer par son absence. Le cortège l’a d’ailleurs fait savoir en s’arrêtant pendant quelques minutes, pile sous les fenêtres de son appartement.
« Non, nous ne sommes pas des autonomistes »

D’une manière générale, la charge contre les politiques était violente, si l’on en croit le commentaire de ce manifestant, Jean-Michel Ritter : « Au moins la moitié des politiques qui sont ici, on aurait aimé ne pas les voir du tout. C’est facile de venir maintenant pour chercher de l’image alors que les hommes politiques nous ont négligés, nous ont trahis. Les trois quarts des personnes n’ont plus confiance dans les politiques qui sont encartés. Nous voulons des politiques sans étiquette. »

Dans les rangs, beaucoup de manifestants avaient déjà fait la manif de Colmar et seront de la prochaine. « Et pourtant, nous ne sommes pas des autonomistes, dites-le bien », se défendaient par exemple ces trois jeunes gens, Claire, Michael et Hélène, venus en famille d’Ensisheim. « Nous sommes là, car nous défendons avec conviction l’alsacien, notre langue maternelle, celle que nous parlons depuis l’enfance et ce n’est pas pour cela que nous n’incarnons pas une Alsace moderne », défendent-ils.

À intervalles réguliers, le cortège qui serpente sans heurt dans la ville s’arrête pour que s’élèvent dans les airs les drapeaux rouge et blanc aux cris de : « On va aller jusqu’à Paris ».

Mais c’est en plein cœur de Mulhouse que la manifestation a vraiment fait sensation, passant dans la foule attirée par le marché de Noël et le premier dimanche d’ouverture des magasins. Beaucoup de ces badauds n’avaient jamais vu un tel déploiement de costumes et coiffes alsaciennes. Si bien que les manifestants ont dû faire œuvre didactique. « Nous ne voulons pas de la grande région Alsace-Lorraine-Champagne-Ardenne. Une région est forte par sa cohérence et non par sa superficie. Mulhousiens, venez avec nous ! », ont-ils appelé.

Même les motards ont été obligés d’enlever le casque pour expliquer qu’ils voulaient « un référendum local ». Car comme l’ajoutait Pascal, venu de Colmar, « c’est l’avis du peuple qui est intéressant et pas celui des élus ».

Quelle : DNA

Der Autonomismus ist zurück !

Posted on décembre 1st, 2014 by Klapperstein

Malgré les tentatives d’intimidation du gouvernement français pour dissuader les Alsaciens de descendre dans la rue, près de 5000 Alsaciens ont manifesté hier à Colmar contre la dissolution de l’Alsace dans une méga-région ALCA. La foule Rot un Wiss exprimait pacifiquement mais avec une véhémence assumée son rejet du centralisme parisien et était dans sa grande majorité acquise au slogan indépendantiste « Elsass frei ».

Face au déni de démocratie de la fusion forcée imposée par Paris aux Alsaciens sans l’avale des autorités alsaciennes et sans consultation populaire, les manifestants ont notamment réclamé à de nombreuses reprises l’organisation d’un référendum pour pouvoir dire démocratiquement  « non » au diktat parisien.

Le réveil alsacien est en marche, prochaine étape, dimanche 7 décembre in Milhùsa. Los vùn Pàris, ohne Frànkrich in d’Zükunft. UH

Les photos sont disponibles sur notre page Facebook : Das Elsass ist zurück

« Elsass Frei » scandé au pied de l’Hôtel de Ville de Strasbourg

Posted on novembre 23rd, 2014 by Klapperstein

Face au déni de démocratie et l’absence de référendum, la mobilisation contre la fusion forcée continue. La renaissance de l’identité alsacienne est en marche. Das ist nur der Anfang… UH

______________________________________________

Presserundschau « Elsass Frei » scandé au pied de l’Hôtel de Ville de Strasbourg

Un millier de personnes environ défilaient à 16h ce dimanche dans les rues de Strasbourg, au départ de la place de la République. Au nombre des slogans : « Elsass Frei » et « Làck mich am Arsch »…

Des femmes et des enfants portant la coiffe alsacienne, des hommes en costume traditionnel rouge blanc et noir, des drapeaux rouge et blanc (rott un wiss) : ce sont un millier de personnes environ qui étaient rassemblées à 16h15 devant l’Hôtel de Ville de Strasbourg.

Dans la foule des manifestants, on dénombrait de nombreux trentenaires, ou plus jeunes encore, loin des clichés d’une Alsace traditionnelle défendue par les aînés.

Quelques personnes portant des drapeaux rouge et blanc se sont rendues sur le perron de l’Hôtel de Ville de Strasbourg, place Broglie. Les drapeaux rouge et blanc et les banderoles aux mêmes couleurs étaient déployés sous les drapeaux bleu-blanc-rouge mis en place dans le cadre de la commémoration du 70e anniversaire de la Libération.

Parmi les slogans scandés par les manifestants, « Elsass Frei » et, aussi, « Làck mich am Arsch » repris par quelques centaines de personnes devant le théâtre municipal, au bas de la place Broglie. Sur le perron de l’Hôtel de Ville, des manifestants ont déployé une banderole sur laquelle était écrit : « 70 ans après et toujours pas libérée ».

Parmi les manifestants, la plupart de ceux interrogés indiquaient qu’ils avaient découvert cette manifestation sur le réseau social Facebook et les nombreuses pages créées ces derniers jours.

Il y a quelques jours, l’Assemblée nationale a adopté en deuxième lecture l’article 1 de la loi portant sur la réforme territoriale et créant 13 régions métropolitaines dont l’Alsace-Lorraine-Champagne-Ardenne.

Quelle : DNA

Wachen wir endlich auf, und denn wird alles möglich sein !

Posted on septembre 10th, 2014 by Klapperstein

Réveillons-nous enfin, et tout deviendra possible

Le collectif  « Non à la fusion des régions Alsace et Lorraine » vient annuler la manifestation du 20 septembre pour rejoindre l’appel des principaux élus alsaciens à manifester le 11 octobre. On peut regretter l’annulation d’une manifestation qui aurait eu une dimension autonomiste évidente, et qui aurait servi d’échauffement à la grande manifestation du 11 octobre, mais l’important n’est pas là.

L’important est que les intérêts des politicards alsaciens, nos Schackapolitiker de services, soient aujourd’hui convergeant sur la question régionale avec ceux du peuple alsacien. L’important est que nos Bandelajäger émérites soient aujourd’hui contraints par les circonstances de défendre un point de vue régionaliste (c’est à dire concrètement la création d’un nouveau Conseil d’Alsace) qui va aussi dans le sens de revendications véritablement autonomistes.

Les élus alsaciens (qui sont par ailleurs élus par la grâce de modes de scrutin fondamentalement antidémocratiques Link), vont maintenant œuvrer, par intérêts carriéristes, à la création d’un nouveau Conseil d’Alsace, et le degré « d’autonomie » de cette nouvelle collectivité territoriale dépendra pour beaucoup de la mobilisation des Alsaciens à ne plus se laisser traire Link, tondre Link et clouer le bec Link par la République Française des palais parisiens et des bandits qui y logent.

Concrètement, les Alsaciens doivent se mobiliser pour signer et faire signer la pétition Link de Jean Rottner, afficher leurs couleurs sur leur voiture Link, leur maison et leur appartement Link , et venir manifester en masse le 11 octobre avec leur Rot un Wiss et autre Wàpppenfahne.

Nehmen wir unser Schicksal selbst in die Hand ! Wir, Elsässer, sind unseres eigenen Schicksal Schmied. Wachen wir endlich auf, und denn wird alles möglich sein ! UH

Hey, Hollande ! Finger weg von unserem Elsass !!

René Schickele – Grenzenlos

Posted on novembre 1st, 2012 by Unsri Heimet !

« Je veux que cesse la chasse au « boche » car le « boche » auquel on fait la chasse, c’est moi et non pas celui qui habite de l’autre-côté du Rhin. Je veux dire mon sentiment en toute franchise: je veux demeurer attaché à des lois et à des organisations qui sont meilleures que les lois et organisations correspondantes en France. Je veux recevoir des lettres d’Allemagne sans être regardé de travers; des milliers de famille en Alsace ont des parents et des amis de l’autre côté du Rhin. Je ne veux pas que l’Alsace devienne une « réserve » de haine contre l’Allemagne et la France. On veut nous assimiler de force, ce qui ne signifie pas autre chose qu’annihiler notre individu. On avait parlé d’abord d’une génération qui devait être sacrifiée; aujourd’hui, on parle de deux ou trois générations et les discours de ceux qui tiennent ces propos sont gonflés d’une assurance qui ne se fonde pas sur le génie de la nation mais sur le zèle des policiers ».

René Schickele (1883-1940), « citoyen français und deutscher Dichter » in Revue des Vivants (via Alsace Bilingue)

Elsass frei !

Posted on mai 21st, 2012 by Klapperstein

Das T-Shirt « Elsassfrei » ist auf der Website ELSASSWEAR immer noch Nummer eins. Allez Luïa, allez Luïa !!!

MENU

M'R EMPFHELE

Copyright © 2009 Unsri Heimet. Theme par THAT Agency propulsé par WordPress.